Gestion des déchets : l’hôtellerie encore loin du compte

Take a waste a publié son baromètre 2023 sur la gestion des déchets dans les hôtels. Avec 25 % de recyclage en moyenne, la profession peut mieux faire.

Publié le 21 février 2024 à 14:00

496 kilogrammes de déchets par an : c’est ce que produit en moyenne la chambre d’un hôtel sans restaurant. Un chiffre qui grimpe jusqu’à 638 kg pour un établissement doté d’un restaurant, et même 3 646 kg pour un hôtel haut de gamme. Ces chiffres ont été dévoilés par Take a waste, société spécialisée dans la mise en place du tri et la réduction à la source des déchets, dans son baromètre 2023 des déchets dans l’hôtellerie.

 

Un tri globalement insuffisant

D’après cette étude basée sur un panel de 228 hôtels (toutes enseignes et régions confondues), le tri s’avère “globalement insuffisant avec 25 % de recyclage en moyenne, et très hétérogène d’un flux de déchets à l’autre”. Environ 20 % des cartons ne sont pas triés par les établissements hôteliers, bien que ces flux soient peu complexes à gérer. Le verre fait le grand écart entre les enseignes haut de gamme (91 % de tri), les hôtels avec restaurant (78 %) et les hôtels sans restaurant (avec seulement 34 %). Les emballages assimilables à ceux des ménages (en plastique, papier-carton ou métal) affichent un taux de tri moyen de 20 %, et de seulement 12 % au sein des hôtels haut de gamme. Les papiers confidentiels sont encore très peu triés (dans seulement 18 % des établissements). Quant au taux de tri des biodéchets, il est lui aussi marginal, culminant à 18 % pour les hôtels avec restaurant.

 

Des progrès à venir

“Les hôtels ont encore de réels progrès à accomplir pour améliorer le tri à la source et la réduction de leurs déchets”, juge Alexis Lemeillet, à la tête de Take a waste. Cependant, des améliorations devraient bientôt être enregistrées grâce à la réglementation sur le tri des biodéchets, en vigueur depuis le 1er janvier 2024. Par ailleurs, “la REP [responsabilité élargie des producteurs, NDLR] Emballages Restauration à venir en 2024 et la REP élargie à l’ensemble des emballages en 2025 viendront faciliter le développement de solutions d’éco-conception, de réemploi et de recyclage pour ces déchets, poursuit-il. De même que les alternatives au plastique sont de plus en plus souhaitées dans les hôtels. À suivre de près.


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

75 - PARIS 16

Recherche Chef de Partie (H/F) en CDI. Poste en journée / Pas de coupure / Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborate

Posté le 14 avril 2024

Chef de partie H/F

75 - PARIS 08

Recherche Chef de Partie (H/F) en CDI. Poste en journée / Pas de coupure / Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborate

Posté le 14 avril 2024

Chef de partie H/F

75 - PARIS 12

Recherche Chef de Partie (H/F) en CDI. Poste en journée / Pas de coupure / Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborate

Posté le 14 avril 2024