Les boîtes à pizza réutilisables débarquent

En tissu, polypropylène ou bois : les premières boîtes à pizza réemployables font leur apparition. Reste à convertir la clientèle. Tour d'horizon.

Publié le 18 janvier 2023 à 15:05

Les Français raffolent des pizzas : deuxièmes plus gros consommateurs au monde derrière les Américains, ils en engloutissent plus d’un milliard par an. Les emballages des pizzas livrées ou à emporter, quant à eux, encombrent les poubelles de déchets ménagers ou les poubelles jaunes, selon les consignes de tri des communes. “J’en avais assez de voir mes boîtes terminer dans les poubelles de mes voisins, après avoir servi pendant quelques minutes seulement”, admet Sylvain Giraud, à la tête de la pizzeria Les Gourmands disent, à Saint-Amant-Tallende (Puy-de-Dôme). Aussi décide-t-il de faire confectionner des boîtes en bois, “type saint-nectaire”, sur mesure et perforées afin d’éviter la condensation, dans lesquelles il ajoute un papier cuisson jetable. “Depuis huit mois, je les propose au prix de 5 € aux habitués, et je rajoute un coup de tampon supplémentaire sur la carte de fidélité. Les boîtes me reviennent à 7,5 €, c’est un investissement. Il faut que les clients les utilisent une dizaine de fois pour que je m’y retrouve”, note-t-il. Convaincu par “cette démarche plus vertueuse qui améliore l’image du restaurant”, il ignore encore si cette initiative va séduire la majorité de ses habitués : “Ils adhèrent au principe. Mais je ne suis pas sûr que certains, les étudiants par exemple, acceptent de payer pour un emballage qui était gratuit avant.”

 

Inciter le client

De son côté, l’enseigne Bonici déploie depuis le début de l’année des boîtes réutilisables dans tous ses établissements, en plus des emballages en carton. “Nous sommes la première franchise en France à proposer ces boîtes réutilisables pour la vente à emporter. C’est un engagement fort pour nous qui travaillons au quotidien à la réduction des déchets et de notre empreinte carbone, en achetant au maximum des produits bruts, provenant essentiellement de France ou d’Italie”, commente Jérôme Bonici, fondateur et président de la franchise. La Bonici box, en polypropylène et dotée de trous d’aération, permet à la pizza de “rester croustillante et moelleuse” de servir de doggy-bag ou encore de “transporter des tartes ou des quiches pour un pique-nique”. Elle est vendue 9 € au client, grâce à un partenariat avec une marque de boisson. “Au bout de 15 utilisations, la Bonici box reviendra moins cher qu’une boîte en carton ordinaire”, poursuit-il. Malgré un système incitatif (une boîte rapportée neuf fois donne droit à une pizza offerte), “cela risque de prendre du temps pour que ces nouveaux usages soient adoptés par les clients”, estime-t-il.

Dans le Var, l’association Ecoscience Provence a testé auprès de dix pizzaiolos un prototype de sacoche mêlant tissu feutre et plateaux en bois, qui permet le transport de deux pizzas à la fois. Le seul impératif du professionnel est de s’entendre sur un horaire de retrait avec son client de façon à ce que les pizzas sorties du four soient directement remises dans la boîte à pizza réutilisable La Nomade” constate Sollèna Rinaldi, chargée de mission consommation durable.

 

La consigne au rendez-vous

Certains enfin préfèrent adopter un système de consigne. C’est le cas de Nicolas Rossignol, gérant de Rossini Pizza à Brignoles (Var), qui propose des boîtes en plastique recyclé Ciro Box depuis novembre 2021. “Si les clients rapportent dix fois la boîte, ils ont droit à une pizza gratuite. La consigne n’est pas facturée directement : j’ai augmenté le prix de la pizza de 50 centimes pour y inclure le coût de la boîte”, explique-t-il. Une expérience qui le satisfait pleinement : “Ces boîtes n’apportent aucun goût particulier, contrairement au carton. Elles se lavent au lave-vaisselle et s’empilent facilement – un vrai gain de place.”

À Nantes, l’association Les Boîtes Nomades lance quant à elle un système de consigne pour la vente à emporter, et bientôt en livraison. “Le client crédite un montant de consigne sur notre appli : 8 € pour la boîte à pizza en polypropylène. Il montre le QR code pour emprunter une boîte et peut la rapporter chez n’importe quel commerçant partenaire : les 8 € lui sont alors restitués”, précise la fondatrice, Typhenn Leplay. Un système qui pourrait être développé dès 2023 dans différentes villes françaises, grâce aux acteurs de la consigne partenaires du collectif IMPEC.

 

Pizza consigne emballage recyclage


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

73 - LES BELLEVILLE

VAL THORENS – Hôtel Chalet de Charme - restaurant Le Sherpa, 59 ch. et suites, gestion familiale, cuisine traditionnelle soignée, recrute pour deuxième partie de saison collaborateur H/F motivé: - CHEFS DE PARTIE - COMMIS DE CUISINE - AIDE CUISINIER / PLONGEUR Que vous ayez ou pas de l'expérien

Modifié le 03 mars 2024

1ère Femme/Valet de chambre

74 - TALLOIRES MONTMIN

Hôtel restaurant 3* 32 chambres au bord du lac d'Annecy familial recherche pour sa saison été 2024 du 10 avril au 5 novembre 2024 un(e ) valet/femme de chambre pour seconder la gouvernante. Vous travaillerez en étroite collaboration avec la gouvernante et vos responsabilités incluront la préparati

Posté le 03 mars 2024

1ère Femme/Valet de chambre

74 - TALLOIRES MONTMIN

Hôtel restaurant 3* 32 chambres au bord du lac d'Annecy familial recherche pour sa saison été 2024 du 10 avril au 5 novembre 2024 un(e ) valet/femme de chambre pour seconder la gouvernante. Vous travaillerez en étroite collaboration avec la gouvernante et vos responsabilités incluront la préparati

Posté le 03 mars 2024