Retour d’expérience : “Nous avons monté un restaurant inclusif”

Guipavas (29) Près de Brest, La Diff’, cofondé par Jonathan Philipona et Noura Mihoubi, emploie 65% de personnes en situation de handicap.

Publié le 06 juin 2024 à 15:00

Jonathan Philipona et Noura Mihoubi connaissent la restauration sur le bout des doigts : le couple gère deux établissements - La Pataterie et Ô 3 Saveurs - à Guipavas, dans la zone commerciale Les Portes de Brest (Finistère). Soucieux de “donner plus de sens” à leur métier et de “prouver qu’on peut inclure tout le monde”, ils ont décidé de reprendre un local voisin et d’y créer La Diff’.

Ce restaurant traditionnel de grillades de 140 couverts a ouvert ses portes le 8 mars dernier. Sur ses 23 employés, 15 sont en situation de handicap. Recrutés avec l’aide de France travail, Cap emploi et des associations Les Papillons blancs et Les Genêts d’or, ces collaborateurs font l’objet d’adaptations variées. “Les personnes malentendantes lisent très bien sur les lèvres. Sinon, on communique sur tablette, sur téléphone, sur ardoise. Les profils autistiques sont souvent en temps partiel. Pour les personnes dys qui ont des problèmes de mémorisation, de concentration, on procède tâche par tâche : tout est écrit, pour éviter de les perdre. De manière générale, on fait travailler ces salariés en binômes pour qu’ils soient rassurés”, détaille Jonathan Philipona.

 

Un statut d’entreprise

Pour cette aventure, le cofondateur a choisi le statut d’entreprise (et non associatif). “On voulait intégrer le handicap dans un milieu ordinaire, et servir de tremplin. On est en surcoût de masse salariale. Mais on espère avoir des subventions, une fois que Cap emploi aura fini de monter les dossiers, qui sont longs et complexes”, note-t-il.

Cependant, le jeu en vaut la chandelle. “Il faut être très pédagogue, mais une fois que c’est compris, ça roule. Ce sont des gens passionnés, ponctuels, qui ont vraiment envie de bien faire. Ils nous ont montré qu’on pouvait travailler dans la sérénité et la zen attitude. Il y a un panneau à l’entrée et on a beaucoup communiqué en amont sur le projet. Il n’y a donc aucune tension entre la clientèle et les salariés, même s’il y a de petits ratés. C’est bienveillant, simple et sans animosité. Ça change ! On a d’ailleurs fidélisé une grosse partie de la clientèle”, raconte-t-il. En interne, le handicap est même devenu un facteur de cohésion.

Vous avez envie de tenter une aventure comparable ? “Foncez, conseille celui qui espère créer à terme une licence de marque. Les personnes porteuses de handicap apportent beaucoup de bonheur et de sérénité au quotidien. Ça nous a changé la façon de voir les choses et de travailler.”

 


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

Suisse

SUISSE- VALAIS- GD HOTEL BELLA TOLA & ST-LUC**** , (Gault-Millau 13 pts) cherche pour compléter l'équipe pour la Saison d'été 2024, de mi-juin à fin octobre: - CHEF DE PARTIE h/f • Vos tâches quotidiennes seront variées et dans un environnement dynamique et créatif • Vous êtes au bénéfice d'e

Modifié le 14 juillet 2024

Chef de partie H/F

66 - COLLIOURE

On cherche en urgence un(e) chef(fe) de partie tournant avec l'amour du produit! / cuisine créative et locavore, logé à une minute de la plage et 5 du lieu de travail. Deux coupures max/semaine. Super équipe et belle ambiance de travail, possibilités d'evolution. Dispo de suite

Posté le 14 juillet 2024

Lingère H/F

14 - Honfleur

Une "Collection" unique à Honfleur en Normandie à deux heures de Paris. La Collection Saint-Siméon c'est une offre d'hôtels, de restaurants et spa à Honfleur, ou chacun de nos collaborateurs aiment faire vivre le vrai luxe, celui de la simplicité et de l'élégance. L'harmonie des ambiances, la délic

Posté le 14 juillet 2024