Biodéchets : les bonnes pratiques

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ? Comment réduire et valoriser ses déchets ? Bernard Boutboul, fondateur de Gira Conseil, et Nicolas Mortas, cofondateur d'OrgaNeo (société indépendante de conseil et d'ingénierie en prévention et gestion de proximité des biodéchets) prennent la parole au cours d'un webinar organisé par la chambre de commerce et d'industrie Val d'Oise.

Publié le 02 décembre 2021 à 11:05

La consommation responsable en restauration, on n’y est pas. Les restaurants ont beaucoup de retard en France”, assène Bernard Boutboul, à la tête de Gira Conseil. Selon l’expert, la lutte contre le gaspillage alimentaire se résume à quelques initiatives encore timides : “Des applications comme Too good to go ou Karma permettent de revendre des invendus à prix réduits. Easilys est un logiciel permettant de contrôler les déchets et de les gérer. Le label Framheim met en avant les restaurateurs engagés contre le gaspillage. ” Sans oublier le doggy bag qui s’avère “un échec cuisant” dans l’Hexagone.

Or, la restauration représenterait 900 000 tonnes de biodéchets par an en France. À l’échelle planétaire, un tiers de la nourriture est gaspillée. “Le gaspillage alimentaire au niveau mondial, si c’était un pays, ce serait le troisième émetteur de gaz à effet de serre, derrière les États-Unis et la Chine”, souligne Nicolas Mortas, président d’OrgaNeo.

 

Plusieurs milliers d’euros par an d’économie

La réduction du gaspillage multiplie pourtant les avantages : elle se traduit par des économies pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros par an et par établissement, un coût inférieur pour la collecte et la valorisation des biodéchets, et un impact environnemental moindre. Pour ce faire, Nicolas Mortas conseille de mesurer régulièrement les quantités jetées, d’évaluer leur coût, d’en parler avec ses équipes et ses clients pour trouver de bonnes solutions, de fixer un objectif de réduction de gaspillage alimentaire, et enfin d’identifier les actions prioritaires à mettre en œuvre.

Un compostage sur place peut être envisagé si le restaurant dispose d’assez d’espace. Sinon, des acteurs comme Veolia, Suez, Moulinot ou Les Alchimistes peuvent assurer la collecte des déchets alimentaires en vue d’un compostage ultérieur ou d’une méthanisation. “Le coût de la collecte peut être élevé si un déconditionnement est nécessaire, entre 100 et 700 € la tonne selon la distance à parcourir entre le restaurant et la plateforme de traitement”, note Nicolas Mortas. Il est également possible de faire appel à des associations qui gèrent des aires de compostage de quartier ou à différents acteurs pour traiter des produits spécifiques tels que les huiles alimentaires ou le marc de café (Upcycle).

gaspillage biodéchets #compost#


Photo

Publié par Violaine BRISSART



Commentaires
Photo
* *

vendredi 3 décembre 2021

Il est important de traiter le problème des déchets, mais il faut réfléchir en amont à limiter les pertes à la gestion des stocks, des préparations et de mieux maîtriser les quantités servies.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de partie H/F

77 - Chessy

Chef de partie h/f Mission Les restaurants des concessions du Groupe Bertrand recherchent des profils de Chef de partie h/f pour des postes saisonniers !  - Les Belles Plantes (75005) - La Terrasse de Madame (75006) horaires de journée  - Le Café des Marronniers (75001) horaires de journée 

Posté le 16 juin 2024

Commis de cuisine H/F

77 - Chessy

Commis de cuisine h/f Mission Depuis plus de 25 ans le Groupe Bertrand a réussi à s’imposer comme un acteur majeur de la restauration et de l'hôtellerie en France. Diversifié et multimarque, le Groupe est positionné sur l’ensemble des segments de la restauration commerciale et de l'hôtellerie ave

Posté le 16 juin 2024

Chef de partie H/F

75 - PARIS 16

Recherche Chef de Partie (H/F) en CDI. Poste en journée / Pas de coupure / Repos le Week-end. BaxterStorey France est un nouvel acteur de la restauration collective premium en fort développement avec pour ADN de ne travailler que des produits frais, de saison, mis en œuvre par des collaborate

Posté le 16 juin 2024