Une brasserie sur dix envisage de fermer en 2024

Face à des chiffres inquiétants révélés par une enquête du Syndicat national des brasseries indépendantes, Jean-François Drouin, président du syndicat, appelle le Gouvernement à mettre en place des mesures de soutien pour sauvegarder le secteur brassicole artisanal et indépendant.

Publié le 27 décembre 2023 à 16:00

Afin de mieux appréhender les défis auxquels font face les brasseries artisanales et indépendantes, le Syndicat national des brasseries indépendantes (SNBi) a entrepris une enquête auprès des 2 500 brasseries, offrant un état des lieux pour l'année 2023 et anticipant les perspectives pour 2024. Un total de 570 brasseries ont participé à cette enquête, dont les résultats présentent une situation préoccupante pour l'avenir de notre secteur. 

Les résultats 

  • Deux brasseries sur trois estiment que la santé financière de leur entreprise est moyenne ou mauvaise.
  • Plus de 70 % des brasseries expriment des inquiétudes quant à leur trésorerie.
  • En ce qui concerne la santé commerciale : certaines voient leur chiffre d'affaires augmenter de 20 à 25 %, tandis que pour 16 % d'entre elles, il connaît une baisse de 20 %.
  • Concernant l'avenir, 60 % des brasseries indépendantes s'inquiètent à court terme, tandis que 62 % manifestent des préoccupations à long terme. Ces chiffres indiquent qu'une brasserie sur dix envisage de fermer ses portes en 2024, soit 250 fermetures prévues.

Explications

Les verriers sont largement mis en cause, avec plus de 90 % des répondants attribuant leurs difficultés aux augmentations des prix des bouteilles en verre. De plus, 76 % se disent impactés par l'augmentation des prix de l'électricité, 50 % par l'augmentation des prix du malt et par l'augmentation des prix du carton, plus de 30 % par l'augmentation des prix de l'essence et du gaz.

Le SNBi avait déjà alerté le Gouvernement le 7 mars 2023 sur la situation précaire des entreprises. En cette fin d'année 2023, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Les petites structures sont en danger, avec 67 % des brasseries faisant face à des difficultés financières, 60 % étant inquiètes à court terme, et 10 % envisageant une fermeture en 2024. Les emplois dans le secteur brassicole, ainsi que la filière amont et aval, subissent déjà les conséquences. Face à ces données alarmantes, Jean-François Drouin, président du SNBi, en appelle à nouveau au Gouvernement pour soutenir les brasseries artisanales et indépendantes. Il prévoit une rencontre imminente avec les cabinets ministériels afin de discuter des mesures à mettre en place pour sauvegarder les brasseries.



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

34 - AGDE

Le restaurant le Nautilus sur le port du Cap d'Agde, recherche son chef de cuisine h/f pour la saison 2024 cuisinier de formation capable de diriger des services de gros volumes, organisé ( gestion d'équipe ,plannings,commandes,respect des fiches techniques et des stocks, respect des normes HACCP).

Posté le 24 avril 2024

Chef de partie H/F

13 - MARSEILLE 09

Restaurant Pizzéria traditionel dans le parc national des Calanques cherche (h/f) - Second de Cuisine, pizzaiolo, pâtissier, plongeur aide de cuisine, Serveur, Barman tous très polyvalents, créatifs et qui intégreront une équipe jeune et dynamique, soudée et en place depuis plusieurs années. Notr

Posté le 24 avril 2024

Chef de rang H/F

Suisse

Restaurant traditionnel situé dans un joli cadre à Saillon en Valais, recherche un CHEF DE RANG H/F avec expérience pour saison ou plus à discuter, très bonnes conditions, logé, 13 salaire, pourboires, repos consécutifs, ambiance sympathique respectueuse. faire offre avec CV +photo à sebglorian@net

Posté le 24 avril 2024