La France enregistre des recettes touristiques en hausse en novembre

La fréquentation touristique poursuit son redressement dans l’Hexagone au troisième trimestre 2023, avec des recettes internationales atteignant, à fin novembre, 58,9 milliards d’euros en cumulé depuis le début de l'année, soit une hausse de 12 % par rapport à 2022. Le taux d’occupation est toutefois en léger repli, dû notamment à l’absence de la clientèle domestique.

Publié le 16 janvier 2024 à 14:40

 

Recettes de tourisme international : en novembre, elles atteignent 3,6 milliards d’euros, soit une augmentation de 9 % par rapport à novembre 2022 et de 3 % par rapport à 2019.

Sur l’année, les recettes cumulées atteignent près de 59 milliards d’euros, en hausse de 12 % par rapport à 2019, générant un solde positif de 16,5 milliards d’euros. Si cette tendance se prolonge en décembre, l’année 2023 pourrait donc établir un nouveau record, avec un total de 63 milliards d’euros.

Cette dynamique est liée à plusieurs facteurs : la croissance des clientèles d’Amérique du Nord et d’Europe (notamment de proximité, Belgique, Néerlandais, Britanniques), le rebond confirmé des clientèles européennes, l’impact positif de la coupe du monde de Rugby, le retour progressif des marchés asiatiques (hormis la Chine toujours en retrait) et la hausse des prix dans un contexte toujours inflationniste, qui augmente mécaniquement les recettes en valeur.

Taux d’occupation en léger repli :  Dans l’hôtellerie, le taux d’occupation recule de 1 point par rapport à 2022, pour atteindre 63 % en octobre dernier. Les nuitées domestiques accusent elles une plus forte baisse, de 5 %, notamment lors de la saison estivale (- 8 % en juillet et – 9 % en août), les Français s’étant tournés vers d’autres modes d’hébergement moins onéreux ou étant partis à l’étranger.

Bonnes perspectives pour la saison d’hiver : 55 % des Français envisagent de faire un séjour au cours de l’hiver, et 78 % de ces séjours se dérouleront en France, selon une enquête Yougov. Toutefois, 67 % de ces séjours se dérouleront en hébergement gratuit (famille, amis…), particulièrement les courts séjours.  

Les TO des hébergements en montagne sont en progression par rapport à l’année dernière. Les résultats finaux restent cependant liés aux conditions météo, notamment à l’enneigement dans les différents massifs.

Le nombre de créations d’entreprise augmente de 7 % à fin octobre par rapport à 2022, et de 4 % par rapport à 2019. Toutefois, en cumulé de janvier à août, les défaillances sont fortement en hausse, affichant + 52 % par rapport à la même période de 2022 et + 7 % par rapport à 2019.  

Le secteur de l’hôtellerie-restauration a créée 38 700 postes en un an, redevenant ainsi le premier recruteur de l’économie français. Il compte 1,3 million de salariés au 3e trimestre 2023, dont le salaire brut moyen est de 2 354 € en hôtellerie et de 1925 € en restauration.



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Serveur H/F

75 - PARIS 08

Le CERTA, Paris (75) : Nous recherchons 1 SERVEUR (H/F) d'ouverture : 8h00/16h00, dynamique et motivé. CDI - 35 H hebdomadaire, 2 jours de repos consécutifs : Samedi et dimanche Salaire: 1.700 € net (pour commencer) - jhm.certa22@gmail.com

Posté le 22 avril 2024

Second de cuisine (Sous-chef de cuisine) H/F

67 - COLROY LA ROCHE

Entre Strasbourg et Colmar, La Cheneaudière***** & Spa est un hôtel Relais & Châteaux de 45 chambres, d'un restaurant gastronomique, d'un restaurant bistronomique qui mettent à l'honneur les produits locaux et d'un Nature Spa d'exception de 2500 m2 dédié au bien être et au repos avec de nombreuses i

Posté le 22 avril 2024

Commis de cuisine H/F

16 - COGNAC

Nous cherchons pour notre Guinguette située en bord de Charente un Commis capable de faire des découpes et des préparations et de faire la plonge ( occasionnellement ) Pas de coupure. 2 jours de repos consécutifs. 39h de Mai a Octobre

Posté le 22 avril 2024