La crise mondiale du Covid-19 a déclenché une onde de choc sans précédent sur le marché du travail

Publié le 26 janvier 2021 à 15:50

L’Observatoire International du Travail a rendu public ce lundi 25 janvier son rapport (lien ici) sur la crise traversée. En 2020, près de 9% des heures de travail ont été perdues, soit l’équivalent de 255 millions d’emplois à temps plein (sur la base d’une semaine de 48 heures) dans le monde. L’onde de choc qui s’est abattue sur le marché du travail est quatre fois plus puissante que celle vécue lors de la crise financière de 2009, du jamais vu depuis la grande dépression des années 1930. 71% des pertes d’emploi relèvent davantage de l’absence d’activité que du chômage : 81 millions d’individus ont ainsi quitté le marché du travail et pourraient rater le train de la reprise. Ce sont les femmes et les jeunes qui sont les plus touchés ; concernant ces derniers, les plus pessimistes craignent d’ailleurs une génération perdue. Géographiquement «les pertes en heures de travail ont été particulièrement sensibles en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Europe du Sud et en Asie du Sud. Par contre, l’Asie de l’Est ainsi que l’Afrique centrale, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique de l’Est ont enregistré un taux relativement inférieur de pertes en heures de travail, reflétant ainsi les mesures de confinement moins sévères prises dans ces sous régions » indique l’étude. Quant aux secteurs d’activité les plus affectés, l’hébergement et la restauration arrivent en tête avec 20% d’emplois détruits, soit 1 emploi sur 5 à l’échelon planétaire.

A la croisée des chemins

En cas d’amélioration lente, avec des plans de vaccination retardés, les heures de travail pourraient encore baisser de près de 5% en 2021. A l’inverse, une maîtrise de la pandémie à court ou moyen terme permettrait de limiter la casse à 1,3%. Quelle que soit l’évolution, les Amériques, l’Europe et l’Asie centrale devraient toutefois subir deux fois plus de pertes d’emplois que dans les autres régions selon l’OIT.  Pour Guy Ryder, directeur général de l’OIT : « Nous sommes à la croisée des chemins. L’un d’entre eux mène vers une reprise économique inégale, non durable, une reprise teintée d’inégalités grandissantes et d’une instabilité croissante, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles crises. L’autre chemin, lui, passe par une reprise centrée sur l’humain afin de mieux reconstruire en donnant la priorité à l’emploi, aux revenus et à la protection sociale, au droit du travail et au dialogue social ».

Covid19 Covid19 #oit# Emploi #guyryder# travail #marchédutravail# #reprise# chômage


Publié par Sylvie SOUBES



Commentaires
Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chef de cuisine H/F

34 - AGDE

Le restaurant le Nautilus sur le port du Cap d'Agde, recherche son chef de cuisine h/f pour la saison 2024 cuisinier de formation capable de diriger des services de gros volumes, organisé ( gestion d'équipe ,plannings,commandes,respect des fiches techniques et des stocks, respect des normes HACCP).

Posté le 24 avril 2024

Chef de partie H/F

13 - MARSEILLE 09

Restaurant Pizzéria traditionel dans le parc national des Calanques cherche (h/f) - Second de Cuisine, pizzaiolo, pâtissier, plongeur aide de cuisine, Serveur, Barman tous très polyvalents, créatifs et qui intégreront une équipe jeune et dynamique, soudée et en place depuis plusieurs années. Notr

Posté le 24 avril 2024

Chef de rang H/F

Suisse

Restaurant traditionnel situé dans un joli cadre à Saillon en Valais, recherche un chef de rang H/F avec expérience pour saison ou plus à discu?très bonne conditions, logé, 13 salaire, pourboires, repos consécutifs, ambiance sympathique respectueuse. faire offre avec CV+photo à sebglorian@netplus.c

Posté le 24 avril 2024