Béatrice Gravier : “En 2024, EquipHotel devient le salon des hospitalités”

Paris (75) Face à la pluralité des façons d’accueillir, recevoir, servir, former, recruter… le salon EquipHotel 2024 – du 3 au 7 novembre à Paris, porte de Versailles – s’ouvre aux “hospitalités”. Un pluriel qui se fait singulier et brin d’audace, en accord avec “Osons !”, le thème de cette nouvelle édition du salon. Explications de Béatrice Gravier, directrice d’EquipHotel.

Publié le 20 juin 2024 à 11:00

Pourquoi parlez-vous désormais d’hospitalités, au pluriel ?

Béatrice Gravier : Ce 's' à hospitalité représente aussi bien la pluralité des façons de recevoir dans un hôtel, un bar ou un restaurant en 2024 que la diversité des talents qui travaillent dans ces établissements. Il incarne aussi l’esprit d’équipe, la fédération des compétences, la pluralité des profils, l’inclusion des uns, la reconversion des autres… Ce 's' au mot hospitalité évoque également la porosité des frontières entre les univers. Aujourd’hui, on peut travailler dans l’hôtellerie ou la restauration sans être passé par une école hôtelière. Parallèlement, les marques de luxe viennent chercher des pépites dans ces mêmes lycées hôteliers. Et pour cause : des maisons de couture ouvrent des hôtels et des restaurants... Enfin, les hospitalités, ce sont aussi ces lieux hybrides où l’on vient boire, manger, se relaxer, se mettre au vert, faire du sport, travailler… Si bien qu’ils inspirent les espaces de coworking, les bureaux, les lounges VIP d’aéroport ou encore les salons pour voyageurs dans les gares. Quant aux chambres PMR, elles servent de modèles aux cliniques, hôpitaux, maisons de retraite... Bref, l’hospitalité se décline en une multitude d’autres approches.

Pour cette édition 2024 du salon EquipHotel, vous avez choisi pour thème “Osons !”. Pourquoi ce choix ?

Cette année, nous voulons encourager l’audace collective et cette envie d’oser relever, en équipes, de nouveaux challenges, de nouvelles aventures entrepreneuriales.  Un parti pris qui fait écho à la dynamique olympique de Paris 2024 et à la bonne santé du secteur des hospitalités. D’un côté, l’hôtellerie retrouve des couleurs avec des records de chiffre d’affaires, le retour de la clientèle internationale, les établissements de luxe qui se portent on ne peut mieux et le succès des établissements pensés pour se reconnecter à la nature et à soi. De l’autre, la restauration – notamment grâce au snacking – affiche, elle aussi, des chiffres d’affaires à la hausse. Ce qui ouvre un champ des possibles et autant d’axes de développement pour les acteurs des hospitalités prêts à innover, investir et grandir.

Le salon prend-il un virage plus stratégique en termes de propositions pour les visiteurs ?

Nous voulons être force de propositions et surtout de solutions pour les visiteurs. Ils doivent repartir d’EquipHotel avec des clés pour mieux se positionner, se développer, recruter… À titre d’exemple, cette année, les visiteurs vont pouvoir assister au compte-rendu de six mois de réflexions d’experts sur les nouveaux défis auxquels les hôteliers et les restaurateurs doivent faire face pour maintenir une rentabilité, garantir un service de qualité et répondre aux exigences des clients. Ce temps fort du salon est organisé dans le cadre des Braintrusts de l’hospitalité, que nous menons avec le cabinet MKG Consulting. Autre exemple : pour sa 7e édition, la Fabrique du tourisme - créée en 2020 par Bpifrance, MKG Consulting et Extendam - s’installe cette année à EquipHotel, avec une cinquantaine de représentants des différents acteurs du secteur de l’hospitalité. Tous sont invités à réfléchir aux leviers de l'intelligence artificielle pour optimiser l’usage des ressources naturelles, la gestion des déchets et l'amélioration de la satisfaction des clients et salariés.


Photo

Publié par Anne EVEILLARD



Commentaires
Photo
Yves YCINOTTI@GMAIL.COM

vendredi 21 juin 2024

Je constate que, tels les Américains dans les années 1970, les professionnels de l’industrie hôtelière ont accaparé le joli mot d’hospitalité. Mais cela relève du sophisme : l’hospitalité entraîne la fourniture de nourriture, de boisson ou d’un hébergement ; or l’hôtellerie-restauration en fournit ; donc l’hôtellerie-restauration pratique l’hospitalité. Si l’on définit l’hospitalité plutôt comme le « partage du “chez soi” », alors on se rend compte qu’il y a rarement de l’hospitalité dans les CHR. À ce sujet, j’ai écrit un article intitulé « Industrie hôtelière ou hospitaliy industry : vicissitude du concept d’hospitalité » (https://journals.openedition.org/teoros/11694).

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Chargé de Communication / Marketing H/F (Stage/Apprentissage)

75 - PARIS 15

CONTRAT D'ALTERNANCE : Poste basé à Paris dans le 15ème, sur le site du restaurant LA POSTE LEMNYS ALTERNANT CHARGE DE COMMUNICATION ET MARKETING F/H Rythme : à définir - Idéalement 3 jours entrepris et 2 jours école Posté rattaché à la Direction Marketing transversalement et hiérarchiquement

Posté le 12 juillet 2024

SPA Praticien H/F

44 - Pornic

Hydro-Esthéticien(ne) F/H Alliance Pornic, votre havre de paix. Découvrez notre centre de thalassothérapie, surplombant la plage de La Source – notre hôtel 4* de Loire Atlantique : Alliance Pornic Resort Hôtel Thalasso & Spa s’élève face à l’océan. Etablissement de 120 chambres , deux resta

Posté le 12 juillet 2024

Femme/Valet de chambre

44 - Pornic

Valet / Femme de chambre F/H Alliance Pornic Resort Hôtel Thalasso & Spa s’élève face à l’océan avec son centre de thalassothérapie, son hôtel 4* de 120 chambres , ses deux restaurants avec vue sur mer et ses deux bars panoramiques. Venez rejoindre une équipe de 15 femmes de chambre. Vous

Posté le 12 juillet 2024