#Coronavirus : Jean Castex présente les modalités du confinement

Le confinement a débuté dans la nuit du 29 au 30 octobre sur tout le territoire national, pour une durée de quatre semaine minimum. Les établissements recevant du public comme les bars et restaurants doivent fermer. Les hôtels peuvent rester ouverts pour "garder une petite activité pour les déplacements professionnels, mais seule une activité de room service sera autorisée." Les restaurant peuvent fonctionner pour une activité de livraison.

Publié le 02 novembre 2020 à 12:21

Au lendemain de l’annonce d’un nouveau confinement par le président de la République, Jean Castex a présenté ce matin le dispositif devant l’Assemblée nationale. Au terme d’un vote non contraignant pour le Gouvernement, les députés ont approuvé les mesures à une large majorité (399 voix pour et 27 voix contre). Jean Castex a annoncé les modalités de la mise en place de ce confinement lors d’une conférence de presse à 18 h 30.

Nous sommes face à une accélération de circulation du virus. Si tout le monde avait intégré une deuxième vague, mais pas aussi rapide, a précisé le Premier ministre. C’est la raison pour laquelle le président de la République a décidé d’instaurer le confinement”, explique-t-il. Mais les modalités de ce confinement ne seront pas tout à fait celles de mars.

 

► Le principe du confinement

Le confinement est national dès ce soir minuit pour une durée de 4 semaines minimum dans tout le pays sauf dans les territoires d’Outre-Mer à l’exception de la Martinique.

Les crèche, écoles, collègues lycées restent ouverts, mais dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé.

 

► Retour des attestations pour se déplacer

Le Premier ministre a précisé les cas permettant de se déplacer hors de son domicile tout en insistant sur le fait que tous les autres déplacements sont interdits :

- pour exercer son activité professionnelle. Il faudra alors être titulaire d’une attestation permanente de son employeur pour se déplacer de son domicile à son travail ;

- pour se rendre à des formations, un examen ou un concours ;

- pour des achats de première nécessité, achat de fourniture nécessaire à l’activité professionnelle ;

- pour motif familial impérieux, assistance aux personnes vulnérables et précaire ou la garde d’enfant ;

- pour prendre l’air dans la limite d’une heure dans un rayon de 1km ;

- pour les personnes en situation de handicap.

Pour tous ces motifs, il faudra être titulaire d’une attestation de déplacement obligatoire sur papier libre. L'attestation est disponible sur le site www.gouvernement.fr, sur l’application TousAntiCovid ou au numéro vert : 0 800 130 000.

Le non-respect de ces mesures est passible d’une amende de 135 €.

 

► Fermeture des bars et restaurants

Les établissements recevant du public (ERP) doivent être fermés à compter de ce soir minuit. Sont concernés les bars, restaurants salles de spectacles, cinémas, salles de sport, salons, foire et expositions fermés.

Quelques ERP peuvent continuer à recevoir du public, dont la liste complète sera disponible sur le site du Gouvernement. Jean Castex a précisé que les hôtels et hébergements peuvent “garder une petite activité pour les déplacements professionnels, mais que le restaurant des hôtels devra être fermé et que seule une activité de room service sera autorisée.”

Quant aux restaurants qui sont fermés, ils peuvent fonctionner pour une activité de livraison.

 

► Une enveloppe de 20 milliards d’euros pour renforcer le dispositif d’aide aux entreprises

Nous sommes parfaitement conscients des conséquences sociales et économiques. L’État a déployé depuis le début de la crise des mesures exceptionnelles”, a déclaré le Premier ministre. Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Lemaire, a ajouté que ces mesures allaient être renforcées afin de couvrir tous les cas de figure.

 

► Fonds de solidarité renforcé

Tous les commerces et entreprises faisant l’objet d’une fermeture administrative bénéficieront d’aides pouvant aller jusqu’à 10 000 € par mois via le fonds de solidarité.

Quant aux entreprises de moins de 50 salariés qui restent ouvertes mais qui sont durablement touchées par la crise - à l’instar des hôtels - et subissent une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50 %, elles bénéficieront également de cette indemnisation mensuelle allant jusqu’à 10 000 €.

Les autres entreprises, tout secteur confondu, qui restent ouvertes mais sont impactées par le confinement et subissent une perte de plus de 50 % de leur chiffre d’affaires pourront bénéficier d’une aide du fonds de solidarité allant jusqu’à 1 500 €.

 

► Renforcement des exonérations de charges

Toutes les entreprises de moins de 50 salariés fermées administrativement bénéficieront d’une exonération totale de leurs cotisations sociales.

Toutes les PME du tourisme qui restent ouvertes mais qui ont perdu 50 % de leur de chiffre d’affaires auront le droit aux mêmes exonérations de cotisations sociales patronales et salariales.

Pour tous les travailleurs indépendants, les prélèvements seront automatiquement suspendus. Ils n’auront aucune démarche à faire.

 

► Prêt garanti et prêts directs de l’Etat

Les entreprises pourront contracter un prêt garanti par l’État (PGE) jusqu’au 30 juin 2021 au lieu du 31 décembre 2020. L’amortissement pourra être étalé entre une et cinq années supplémentaires, avec des taux pour les PME négociés avec les banques françaises compris entre 1 et 2,5%, garantie de l’État comprise.

L’État pourra accorder des prêts directs si certaines entreprises ne trouvent aucune solution de financement.

Ces prêts d’État pourront atteindre jusqu’à 10 000 € pour les entreprises de moins de 10 salariés  et 50 000 € pour les entreprises de 10 à 49 salariés.

 

► Prise en charge des loyers

Le Gouvernement va introduire dans le projet de loi de finances pour 2021 un crédit d’impôt pour inciter les bailleurs à annuler une partie de leurs loyers. Cette mesure bénéficiera aux entreprises de moins de 250 salariés fermées administrativement ou appartenant au secteur des CHR. Tout bailleur qui, sur les trois mois d’octobre, novembre et décembre 2020, accepte de renoncer à au moins un mois de loyer, pourra bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 30 % du montant des loyers abandonnés.

Covid19 Covid19 #confinement# fermetures


Photo

Publié par Pascale CARBILLET



Commentaires
Photo
pascal AYMES

jeudi 29 octobre 2020

Concernant l hôtellerie, si j ai bien compris il restera un reste à charge pour l employeur pour le chômage partiel vu que nous sommes pas soumis à une fermeture obligatoire ?
Pascal
Photo
Alexandre Rulleau

jeudi 29 octobre 2020

Bonjour, concernant les food truck, vente a emporter pouvons nous ouvrir ou que sur livraison. Merci d'avance.
Photo
Pascale CARBILLET

jeudi 29 octobre 2020

Les hôtels vous faites partie des secteurs impactés par la crise sanitaire et continuez à bénéficier d'ue prise en charge à 100%.
Photo
Pascale CARBILLET

jeudi 29 octobre 2020

Food truck vous ne pouvez avoir qu'une activité de livraison.
Photo
Mathieu DE OLIVEIRA

jeudi 29 octobre 2020

Bonjour,
J'ai posé une question sur ce forum ce matin par rapport à la vente à emporter. (À emporter sur place/livraison) par rapport aux nouvelles mesures.
Vous venez juste de dire le contraire par rapport aux food trucks.
Attention, je pense que vos réponses sont trop hâtives par rapport aux informations que vous détenez.
Cordialement
MDO
Photo
sebastien MOREAU

jeudi 29 octobre 2020

Concernant le ' chomage' partiel du a la fermeture des restaurants à quel niveau sommes nous pris en charge ( cuisinier a 39h) ... 100% ou 84%...
Photo
sebastien MOREAU

jeudi 29 octobre 2020

Concernant le ' chomage' partiel du a la fermeture des restaurants à quel niveau sommes nous pris en charge ( cuisinier a 39h) ... 100% ou 84%...
Photo
FREDERIC BARAER

jeudi 29 octobre 2020

Bonsoir,
Les déplacements professionnels entre régions sont-ils autorisés ?
Photo
FREDERIC B.

jeudi 29 octobre 2020

Bonsoir,
Les déplacements professionnels entre régions sont-ils autorisés ?
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 30 octobre 2020

En réponse à Mathieu, je ne retrouve pas votre question sur le forum. Je n'ai pas l'impression d'avoir dit le contraire, mais si tel est le cas je corrigerais.
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 30 octobre 2020

En réponse à Frédéric, il semblerait que les déplacements professionnels entre régions sont autorisés. Mais c sujet n' pas été abordé par le premier ministre. Mais laissez moi le temps d'étudier le décret publier cette nuit. Je reviendrais vers vous.
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 30 octobre 2020

Sébastien, vous serez pris en charge à 70% de votre taux horaire brut, soit environ 84% de votre net. Et la prise en charge à 100% concerne l'employeur qui est remboursé par l'Etat sur cette même base.
Photo
stephanie VAN BOCKSTAEL

vendredi 30 octobre 2020

Bonjour,
Les prêts professionnelles vont-ils bénéficier comme en mars d'un report d'échéances ?
Mon banquier m'a dit hier que rien n'avait encore été prévu.
Qu'en est-il après le discours de Jean Castex ?
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 30 octobre 2020

Bruno Le Maire n' a rien précisé sur ce sujet lors de la présentation des mesures d'urgence économique hier soir.
Photo
HERVE GALOUP

vendredi 30 octobre 2020

Bonjour, Avez vous des informations concernant les salles de petit déjeuner en buffet dans les hôtels? Doit on les refermer comme au dernier confinement ou peut on conserver les buffet avec masques, distanciation, gel...
Merci pour votre retour.
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 30 octobre 2020

Vous devez fermer votre salle de petit déjeuner. Le décret précise que seul le room service des restaurants et bars d'hôtel est autorisé.
Photo
Ilhame Aurenty

samedi 31 octobre 2020

Bonjour, j'organise des réunions et séminaires professionels dans mon hôtel qui a une partie ERP de type L et j'ai un protocole sanitaire stricte. D'après le décret du 30 octobre, art 45 paragraphe II concernant les réunions :
II. ? Lorsque l?accueil du public n?y est pas interdit, les gérants des établissements mentionnés au I, l?organisent, à l?exclusion de tout évènement festif ou pendant lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue, dans les conditions suivantes etc...
SI je rempli les conditions 1, 2 et 3 ce ce paragraphe, puis-je continuer à organiser mes réunions preofessionels ?
Merci
Photo
Pascale CARBILLET

lundi 9 novembre 2020

Vous ne pouvez pas recevoir de séminaires, car le décret l’interdit. Vous mentionnez effectivement un article qui précise comment organiser des réunions dans une salle quand cela n’est pas interdit. Mais vous ne faites pas partie des cas pouvant déroger à cette interdiction. Les hôtels peuvent effectivement rester ouverts mais avec une petite activité d’hébergement pour un public de travailleurs et uniquement avec un service en chambre des repas et des boissons.
Le III de l’article 3 du décret prévoit que « les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert aux publics (…) mettant en présence de manière simultanée plus de 6 personnes sont interdits. »
Ne sont pas soumis à cette interdiction, notamment : les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel, ainsi que les établissements recevant du public (ERP) dans lesquels l’accueil du public n’est pas interdit en application du présent décret. Ce qui permet aux entreprises de ne pas être limitées à cette jauge de 6 personnes dans l’entrrprise.
Puis le décret prévoit dans son titre 4 toute une série de disposition concernant les établissements et les activités.
L’article 40 précise que les restaurants et débits de boissons, tout comme les établissements flottants pour leur activité de restauration et de débit de boissons ne peuvent accueillir du public, ainsi que les restaurants d’altitude et les hôtels, pour les espaces dédiés aux activités de restauration et de débit de boissons.
Par dérogation, précise l’article, les restaurants et débits de boissons peuvent accueillir du public pour leurs activités de livraison et de vente à emporter. Quant aux hôtels qui ne sont pas fermés, les restaurants et bars d’hôtel ne peuvent fonctionner qu’en room service. Un hôtelier ne peut donc accueillir ses clients ni dans sa salle de restaurant, ni au bar. Il ne peut servir de la nourriture et des boissons que par un service en chambre.
L’article 43 prévoit que les établissements où sont pratiqués une ou des activités sportives ne peuvent accueillir du public. Donc les salles de sport, fitness et piscine d’un établissement hôtelier doivent être fermés.
Le I de l’article 45 prévoit que les établissements suivants ne peuvent accueillir du public. Il s’agit des établissements de type L qui concernent les : Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple.
Effectivement, le II de cet article prévoit que lorsque l’accueil du public n’y est pas interdit, les gérants des établissements mentionnés au I, l’organisent à l’exclusion de tout évènement festif ou pendant lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue, dans les conditions suivantes : place assise pour chaque personne, distance minimale d’un mètre entre les sièges de chaque personne, ou groupe de 6 personnes.
Cet article précise aux responsables comment accueillir les personnes dans ces salles de réunions, mais à la condition que cela ne soit pas interdit. Et cette activité est bien interdite par le paragraphe suivant, car vous ne faites pas partie des cas de dérogation.
Photo
Angélique Grazini

mardi 17 novembre 2020

Bonjour,
Concernant la restauration rapide, la fermeture est elle possible si le CA est en chute libre?
Photo
Pascale CARBILLET

mercredi 18 novembre 2020

Vous pouvez demander à bénéficier de l'activité partielle à partir du moment où vous rencontrez une baisse de votre chiffre d'affaires.
Je vous conseille de lire notre fiche pratique : https://www.lhotellerie-restauration.fr/blogs-des-experts/covid-19-aides-reglementation/comment-mettre-en-place-lactivite-partielle.htm sur SOS Experts Covid -19 : principales aides aux CHR et mesures à respecter.
Photo
Natalie FITE

mercredi 18 novembre 2020

Bonjour,

a-t-on des nouvelles de la négociation de la branche sur l'APLD?
Merci
Photo
Bruno Pellissier

vendredi 27 novembre 2020

Bonjour
A la lumière des dernières annonces, peut on considérer qu'un ERP de type hotelier (refuge avec restaurant en station de ski en l'occurence), pourrait être 'privatisé' pour un unique groupe familial constitué (20/25 personnes) qui en aurait donc l'usage exclusif des locaux comme s'il s'agissait de la location d'un gite, avec un service de repas en salle à manger commune (les dortoirs ne permettent pas un 'room service') comme s'il s'agissait d'une prestation de chef à domicile ?
Est ce trop 'tiré par les cheveux', ou défendable d'un point de vue réglementaire ?
Par ailleurs, si cela était envisageable, dans quelle mesure pourrait on en même temps prétendre aux aides liées à la perte de CA (20 % de la perte ou 10.000 €), ainsi qu'aux mesures de chômage partiel ?
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 27 novembre 2020

Nathalie, les partenaires sociaux ont conclu tout récemment un accord sur l'APLD, mais deux syndicats veulent s'opposer à son extension. Je prépare un article sur le sujet.
Photo
Pascale CARBILLET

vendredi 27 novembre 2020

Bruno, il faut encore attendre le prochain décret (qui sera certainement publié dans la nuit de vendredi à samedi) pour connaître les règles applicables. A l'heure actuelle, vous ne pouvez pas utiliser votre salle de restaurant y compris en mode privatisé. Et je ne pense pas que cela change.
Photo
Xavier PRIEUR

vendredi 27 novembre 2020

Oui, il s'agit de la CGT et FO (de mémoire) qui veulent inclure une clause de non versement de dividende pour les grands groupes qui bénéficieraient de l'APLD.
Il faut qu'ils trouvent un terrain d'entente (mesure de contrôle) car il n'est pas possible de ne pas avoir d'accord.

Signaler un contenu illicite

Photo

En cliquant sur publier vous acceptez les [conditions générales d'utilisation]

Voir notre Politique des données personnelles



Vidéos-Podcasts


Newsletter

Ne Ratez plus l'actualité , abonnez-vous à la newsletter quotidienne !


Dernières offres d'emploi

Cuisinier H/F

Océanie - Pacifique

Brasserie Française à Adélaïde en Australie recherche SERVEUR H/F professionnel ainsi qu’un responsable de salle avec forte connaissance en sommellerie.Expérience et bon niveau d'anglais exigé. Visa travail/ vacances indispensable. Envoyer CV: bonjour@heyjupiter.com.au

Posté le 15 juin 2024

Chef de rang H/F

92 - SURESNES

Le restaurant 'Et Toque!' à SURESNES recrute un(e) chef(fe) de rang, dynamique et investi(e). Prise de Poste : Juin - Juillet 2024 selon disponibilités. Adresse : 7 Ter Rue Emile Duclaux 92150 Suresnes Rejoignez notre équipe au sein de notre restaurant Gastronomique 2 Toques Gault&Millau, r

Posté le 15 juin 2024

Chef de partie H/F

92 - SURESNES

Le restaurant 'Et Toque!' à SURESNES (92) recrute : Un(e) CHEF(FE) DE PARTIE profil confirmé(e), dynamique et investi(e) pour Juillet 2024 Adresse : 7 Ter Rue Emile Duclaux 92150 Suresnes Rejoignez notre équipe au sein de notre restaurant Gastronomique 2 Toques Gault&Millau, référencé au guid

Posté le 15 juin 2024